Conseil de territoire du 11 mai à Pertuis

Le chUn conseil pour la société civile et politique culturelle
11
mai
2017
Pays d'Aix
Le 11 mai, les élus du Pays d’Aix se sont réunis à la salle des fêtes de Pertuis, pour examiner 94 rapports, portant notamment sur la politique culturelle de la métropole AMP ou la déclaration d’intérêt général du BHNS d’Aix-en-Provence.

La réunion s’est ouverte sur la mise en place d’un conseil consultatif de la société civile du Pays d'Aix, dans le cadre du Conseil de développement métropolitain. Dans son rapport, le conseil de Territoire estime « nécessaire et incontournable dans le contexte métropolitain, tel qu'il s'impose à lui, de garantir la participation et l'implication des citoyens (…) sur les grands enjeux métropolitains déterminants ». Cette instance prendra la forme d'un groupe de travail constitué de 55 membres comprenant un comité de pilotage de 16 membres, appelés à siéger également dans le collège territorial du conseil de développement métropolitain.

En prélude à la définition de l’intérêt métropolitain des équipements culturels, la politique culturelle de la métropole a fait l’objet d’une information des élus autour d’une première priorité que constituent « la mise en réseau des équipements pour le développement de la lecture publique » et la mise en œuvre d'un événement « La lecture par nature » en fin d'année 2017. Pour ce faire, la métropole devait se prononcer sur la prise en compte des politiques facultatives exercées par certains des anciens EPCI. « À ce titre, précise le rapport, et après analyse de toutes les délibérations de délégations de compétences de la métropole aux territoires en avril 2016, il apparaît nécessaire et suffisant d'étendre la compétence facultative du Pays d'Aix à savoir : définition d'une politique culturelle métropolitaine. »

Toujours au chapitre culturel, les élus se sont prononcés sur la reconnaissance de l’intérêt métropolitain du projet de Centre de culture scientifique et industrielle, sur le site du Puits Morandat à Gardanne, 10 ans après la fermeture de la mine. Le conseil a décidé de transférer, de la ville à la métropole, les terrains et les bâtiments.

Plusieurs dossiers figuraient également à l’ordre du jour dans le domaine des transports, comme le projet de création d’une bretelle d’accès à l’autoroute A51 depuis la RD9 à Aix-en-Provence, la modernisation de la ligne ferroviaire Marseille / Gardanne / Aix-en-Provence, l’approbation des tarifs des transports scolaires ou la mise en œuvre d’un City pass Aix-en-Provence / Marseille.

La déclaration de l’intérêt général de l’Aixpress, future ligne BHNS d’Aix, était également soumise pour avis aux conseillers de territoire après l’avis favorable rendu par le commissaire enquêteur au terme de l’enquête publique. Sur ce projet, le conseil était appelé à décider de la mise en place et de la composition d’un comité opérationnel. Cette nouvelle instance composée d’élus du conseil de territoire du Pays d’Aix et de la ville d’Aix-en-Provence et de techniciens aura pour mission de :

  1. fixer les orientations sur les phasages de travaux,
  2. arbitrer sur les propositions d'organisation en matière de travaux,
  3. valider les projets de communication et de médiation de proximité liés aux travaux d'infrastructures.

Zéro chômeurs

Dans le cadre d’un appel à projets national, la commune de Jouques a été retenue pour conduire sur son territoire une expérimentation « zéro chômeurs ». L'association ELAN (entreprise locale d’activités nouvelles) qui construit le projet bénéficiera d'aides de l'État et des collectivités locales, et sollicite à ce titre une aide financière de 10 670 € auprès de la Métropole AMP, représentant exceptionnellement 50% de son budget prévisionnel d'investissement.