319,5 km de fibre optique pour plus de compétitivité

319,5 km de fibre optique, 74 zones d’activités desservies... Entre 2008 et 2011, le Pays d’Aix s’est équipé en haut et très haut débit. Objectif : améliorer la compétitivité des entreprises et proposer un accès Internet à tous les habitants.

Très haut débit en Pays d'Aix

En 2010, le Pays d’Aix a inauguré le premier réseau d'initiative publique sur l'ensemble de la région PACA. Consciente des enjeux économiques et sociaux portés par le déploiement d’un réseau de télécommunications à très haut débit, elle s’est dotée d’une boucle en fibre optique pour un montant total de 17,8 M€.

Cette boucle a été réalisée afin de desservir 74 zones d’activités. Par ailleurs, le dégroupage de 19 NRA (noeuds de raccordement à l’abonné) a permis aux abonnés de l’ADSL d’avoir accès aux offres triple play des opérateurs internet. Enfin, des technologies hertziennes et satellitaires ont été mises en œuvre afin de couvrir les zones dites blanches et offrir à l’usager un débit d’au moins 2Mbit/s (quatre antennes Wifi max ont été mises en place à Châteauneuf-le-Rouge, Meyrargues, Puyloubier et Rousset). 7 577 foyers étaient raccordés fin 2012. Quant à la fibre optique, destinée dans un premier temps aux entreprises, elle a une capacité de transport d’informations très nettement supérieure à l’ADSL.

Les entreprises, qui choisissent ce mode de transmission bénéficient de débits proches des 100Mbits/s, ce qui représente une forte amélioration de leurs systèmes d’information et donc de leur compétitivité.

Les projets ne s’arrêtent pas là : deux opérateurs se sont engagés pour rendre la fibre optique accessible aux habitants des 36 communes d’ici 2020 : Orange pour 32 communes et SFR pour Mimet et Simiane-Collongue. Sur un territoire d’innovation tel que le Pays d’Aix, qui accueille le projet de réacteur mondial Iter, huit pôles de compétitivité, de l’aéronautique, de la microélectronique, le Pays d'Aix se devait d’être capable de donner aux entreprises, PME et TPE, la possibilité de s’équiper d’un système d’information et de télécommunication performant capable de répondre aux enjeux d’une économie à la fois locale et internationale.