L’empreinte des grands noms

François Marius Granet

Le Pays d’Aix est une terre d’histoire, de culture et de savoirs...

C’est en 122 avant JC, que le proconsul de Rome, Caius Sextius Calvinus, a fondé Aquae Sextiae Salluviorum. Ce territoire irrigué par les eaux était aussi destiné à devenir terre d’art et de savoir.
Ainsi, en 1480, nos concitoyens ont demandé (sans obtenir gain de cause) que leur « Bon Roi René », piètre homme politique mais grand mécène, fut enterré ici.

Plus tard, l’éloquent Mirabeau, l'Orateur du peuple, a suivi ses études sur les bancs de la faculté de droit d’Aix-en-Provence où il fréquenta un certain Jean Etienne Marie Portalis, qui lui deviendra co-rédacteur du code civil.

Et, dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’éminent naturiste Georges de Saporta a mené ses recherches botaniques sur les terres de Provence.

Sans oublier les nombreux artistes qui sont nés ou ont traversé ce territoire et y ont puisé leur inspiration. Le Pays d’Aix a nourri les œuvres des compositeurs André Campra et Darius Milhaud, de l'historien Georges Duby, des peintres François Marius Granet, Paul Cézanne, Pablo Picasso, Edgar Mélik grâce à qui le Château de Cabriès est devenu un musée et Victor Vasarely qui nous a légué sa fondation, des écrivains Armand Lunel, Emile Zola, Frédéric Mistral ou encore Blaise Cendrars venu rédiger L’Homme foudroyé à la bibliothèque Méjanes…
Qui seront les prochains ?