La société civile du Pays d’Aix défend une métropole souhaitée

La société civile du Pays d’Aix défend une métropole souhaitée contre une « fusion forcée »
11
juil.
2019
Pays d'Aix - Le conseil de développement
Le 10 juillet, le Conseil consultatif de la société civile du Pays d’Aix a rendu son avis, adopté à l'unanimité, sur le projet de fusion entre la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône.

Les 55 membres du Conseil consultatif de la société civile du Pays d’Aix, rejettent « le principe d’une nouvelle fusion forcée » et s’accordent « sur la nécessité d’en étudier les conditions sur la base de scénarii et d’options alternatifs à ceux qui ont pu être esquissés par le rapport du préfet Pierre Dartout, afin d’aboutir à une métropole souhaitée qui préserve l’esprit de l’intercommunalité, dans une double logique de responsabilités déléguées et de subsidiarité. »

Parmi ces options, le conseil suggère, en cas de fusion intégrale, un redécoupage de l’espace métropolitain départemental autour de trois territoires :

  1. Hanse littorale – Marseille Provence + Pays d’Aubagne : 1 149 823 habitants
  2. Arc intérieur – Pays d’Aix + Pays salonais : 542 919 habitants
  3. Ouest Provence – Pays d’Arles (3 EPCI) + Pays de Martigues + Istres Ouest Provence : 338 743 habitants

Retrouvez l'avis du Conseil consultatif de la société civile du Pays d’Aix sur le projet de fusion entre la Métropole Aix-Marseille-Provence