Conseil de territoire du 30 septembre à Ventabren

La gestion des déchets, un enjeu fort pour le Pays d'Aix
30
sept.
2021
Pays d'Aix
Le 30 septembre, les 58 conseillers du Pays d’Aix se sont réunis à Ventabren pour examiner 129 rapports.

Ce conseil de rentrée était dense. À l’ordre du jour, parmi la dizaine de rapports liés à la mobilité, l’un concernait le contournement des Milles à Aix-en-Provence. Cette voie, très attendue, qui reliera la RD9 à la RD18 (route de Loqui), desservira le Plan d’Aillane et la ZA des Milles. Elle permettra de supprimer le trafic de transit dans le village et de supprimer le passage à niveau pour la réouverture de la ligne ferrée Aix – Étang de Berre. Il était ici question d’acquérir des parcelles situées entre le chemin de la Badesse et la voie ferrée, pour un montant de 1,39M€ pris en charge sur le budget de l’État Spécial de Territoire.

Les conseillers ont du également valider l’acquisition de parcelles à Aix-en-Provence, dans le quartier de l’Enfant, pour l’implantation d’un projet de couveuse et pépinière agricoles dédiées aux porteurs de projet : un dispositif innovant déjà éprouvé avec succès à Pertuis.

Deux rapports ont retenu l’attention au volet habitat. Le premier relèvait du projet de réhabilitation urbaine du quartier du Faubourg, à Aix-en-Provence, pour lequel il est nécessaire d’étendre le périmètre du droit de préemption urbain renforcé du centre-ville, afin d’y inclure le secteur de la rue Émile Tavan.

Le second concernait plus largement l’aménagement du Pays d’Aix avec le suivi de la mise en œuvre de son Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT), six ans après son approbation. Les avancées par secteurs sont observées à la loupe : démographie, consommation de l’espace, offre de logements, emploi, économie, transports, environnement…

Au long chapitre des déchets, de nombreux projets sont en cours et inscrits sur le budget annexe du Service publics d’élimination des déchets (SPED) du Pays d’Aix. Parmi eux figure la construction du centre opérationnel de collecte des ordures ménagères du secteur centre, le « COCOM Barida », qui nécessite un ajustement de budget afin d’y intégrer l’achat du terrain, soit 3M€, ce qui porte le montant total du projet à 23M€. Cet équipement, implanté sur la ZAC Barida, remplacera le site de la Parade et sera adossé au futur « pôle logistique des services à la population » qui regroupera les agents de la régie des collectes d’Aix, dont le programme de construction devait être validé lors de cette séance, et dont le coût, estimé à 19,98M€ TTC, est également inscrit sur le budget SPED.

Alors qu’une déchèterie vient d’ouvrir ses portes à Vauvenargues, le Territoire du Pays d’Aix souhaite en construire une nouvelle à Aix-en-Provence sur la future ZAC de la Calade. Le site est propice à l’installation d’un tel équipement dans un secteur aujourd’hui mal desservi. Le montant prévisionnel de l’opération, inscrit sur le budget SPED, s’élève à 4,3M€ HT. Le programme de travaux, qui devraient débuter en 2024, a été approuvé.

L’installation de stockage des déchets non dangereux de l’Arbois faisait également partie des débats. D’une part, il était proposé de lancer les travaux pour créer un nouveau bassin de lixiviats et reprendre l’étanchéité des bassins existants. D’autre part, l’accès et l’entrée du site doivent être aménagés afin de sécuriser la circulation des véhicules et des piétons, et de gérer les eaux pluviales. Ces deux opérations, dont le coût respectif s’élève à 2,65M€ à 450 000€, seront également financées grâce au budget SPED du Pays d’Aix.

Les élus ont par ailleurs approuvé le rapport annuel 2020 sur le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés de la Métropole qui présente les indicateurs pour chaque territoire, ainsi que le rapport d’activité 2020 de l’installation de valorisation des biogaz qui a en outre permis de dégager un supplément de ressources financières pour le Pays d’Aix à hauteur de 3,5M€ HT.