Conseil de Territoire le 3 mars à Coudoux

Le Pays d'Aix se dessine un horizon toujours plus vert
03
mars
2022
Pays d'Aix
Le 3 mars, les 58 conseillers du Pays d’Aix ont examiné 89 rapport, lors de la séance qui s'est tenue au Château Saint-Hilaire à Coudoux.

En introduction de cette séance, une motion a été adoptée par les élus à l'unanimité pour soutenir le peuple ukrainien.

Lors de ce conseil, il a été proposé d’engager la démarche de labellisation Écoquartier pour deux opérations d’aménagement. L’une concerne le Liourat à Vitrolles et s’inscrit dans les nouveaux projets de rénovation urbaine, poursuivant la dynamique de transformation déjà menée sur le quartier des Pins. L’autre concerne le quartier des Lauves à Saint-Paul-lez-Durance qui doit apporter une offre de logements diversifiée et accueillir deux casernes de gendarmerie, avec 70 logements pour les familles. La charte ÉcoQuartier engage les acteurs à respecter plusieurs objectifs : cadre de vie, lutte contre l’étalement urbain, mixité sociale, sobriété énergétique, gestion des ressources, développement des modes doux…

Côté développement économique, le Pays d’Aix poursuit la mise en valeur du pôle d’activité d’Aix-en-Provence et souhaite réhabiliter les rues Henri Bessemer et Famille Laurens. Ces deux axes très fréquentés présentent des signes d’usure menaçant la structure de leur chaussée et sont dépourvus d’aménagement dédié aux modes doux. Les programmes des travaux, d’un montant respectif de 960 000 € et 1 284 000 € TTC, doivent être approuvés.

Pour favoriser le développement d'entreprises issues des filières d’excellence du territoire, un dispositif d’aide à l’investissement immobilier est en place. Plafonnée à 200 000 €, l'aide est conditionnée par le maintien de l’activité de l’entreprise sur le territoire pour une certaine durée, la création ou le maintien d’emplois, et l'adoption d'une démarche environnementale. Il était ici proposé d'attribuer 40 000 € à la société DSP à Meyreuil, et 150 000 € au bénéfice de la société LIGN.O à Gardanne, toutes deux spécialisées dans la construction bois.

En matière de lutte contre le changement climatique, un dispositif d'aides incite les propriétaires à procéder à la rénovation énergétique de leur logement, ce qui participe au confort de l'habitat et à la réduction des charges, un enjeu significatif face à l'augmentation continue du prix de l'énergie. Le Pays d'Aix souhaite reconduire ce dispositif et le simplifier pour le rendre plus attractif. Les fonds à mobiliser sont estimés à 120 000 € par an.

Parmi les sources majeures de pollution atmosphérique figure le brûlage des déchets verts à l'air libre, c'est pourquoi il est interdit. En matière de prévention, les déchets verts ont été identifiés comme un flux prioritaire à éviter car ce gisement a doublé depuis dix ans : chaque année, le Pays d'Aix en traite environ 35 600 tonnes, soit 91 kg de végétaux par habitant. C'est pourquoi un plan pour la période 2022-2025 a été adopté. Celui-ci prévoit des actions visant à baisser le volume de déchets verts dans les déchèteries mais également dans les ordures ménagères résiduelles, grâce à la sensibilisation des habitants, des professionnels et des services communaux à de nouvelles pratiques telles que le broyage et le paillage qui présentent d'autres avantages.

RÉHABILITATION DE LA PISCINE YVES BLANC

En 2015, un groupement d’entreprises s’est vu confier la conception, la réalisation, l’entretien et la maintenance de la piscine Yves Blanc à Aix-en-Provence, dans le cadre de sa réhabilitation, pour un montant initial d’environ 15M€ HT. L’exécution de ce contrat a généré des différends d’ordres financiers et techniques, notamment liés à la réalisation d’aménagements complémentaires, aux désordres ayant affecté le fonctionnement du toit mobile et aux pénalités qui en ont découlé… Les parties se sont accordées à traiter ces différends dans le cadre d’une procédure de médiation judiciaire et il a été proposé aux élus d’approuver le protocole transactionnel.